solaire

Quel avenir pour le secteurs des énergies solaire en 2015 ?

Les énergies solaires sont des sources inépuisables provenant du soleil qu’il nous transmet sous forme de lumière et de chaleur. Elles peuvent nous servir directement pour s’éclairer, se chauffer, cuisiner ou pour produire de l’électricité par l’intermédiaire de panneaux photovoltaïques.
Indirectement, l’énergie solaire est la source de la plupart des énergies renouvelables. Elle est en effet responsable de la mise en mouvements des masses d’eau et d’air, du cycle de l’eau et de la photosynthèse.

QUELLES SONT LES SORTES D’ENERGIES SOLAIRES ?

Les panneaux photovoltaïques et les centrales solaires thermiques fonctionnent grâce à la lumière du soleil captée par des panneaux solaires. Il existe aussi l’énergie solaire thermodynamique qui produit de l’électricité via une source de chaleur.
Le soleil, bien qu’à plus de 150 millions de kilomètres de nous, demeure notre plus grande source d’énergie même si elle est intermittente.

QUEL AVENIR EN 2015 POUR CES ENERGIES ?

L’architecture solaire passive se développe de plus en plus dans nos villes avec l’implantation de bâtiments construits en fonction des apports solaires passifs. Le principal est le chauffage solaire qui est assuré par des ouvertures vitrées adéquates orientées vers le soleil et une bonne isolation qui évite les déperditions de chaleur récurrentes dans les immeubles plus anciens.
La production d’eau chaude sanitaire pour le chauffage des locaux se développe pour l’habitat collectif et individuel avec la réalisation de planchers chauffants dans des écoles, des résidences de personnes âgées, car ils nécessitent des températures beaucoup moins élevées.
Les capteurs solaires permettent grâce au rayonnement du soleil sur des capteurs plans de faire circuler l’air pour le réchauffer ou par un liquide caloporteur qui transférera sa chaleur à l’eau par un échangeur, pour la diffuser au travers d’une pompe, où il cède sa chaleur, pour la diffuser dans nos habitats.


Enfin, les centrales thermiques solaires : elles créent une transformation de chaleur issue de vapeur ou de gaz à très haute température ou à haute pression. Les turbines ou les pistons font ensuite tourner un générateur électrique qui crée du courant. La chaleur fournie est, ainsi, à très haute température. Ces centrales sont viables uniquement dans les régions du monde dépassant 1900 Kwh par m2 et par an, peu concevable sous nos latitudes.


D’autres énergies commencent également à voir le jour, telles que les centrales à tour, les collecteurs paraboliques ou l’énergie solaire voltaïque dont le rendement énergétique n’est pour l’instant que de l’ordre de 5 à 20 %.
Il est prévu qu’en 2030, l’énergie solaire dominera les énergies propres grâce à de récentes avancées techniques, elle possède la plus importante marges de progression pour les décennies à venir et le plus fort potentiel pour devenir la première source d’énergie de l’humanité avant le milieu de ce siècle, même si elle est encore loin derrière les éoliennes pour le moment.
Grâce à ces avancées, l’année à venir, risque de voir multiplier les projets d’implantation de bâtiments qui produisent eux-mêmes leurs sources d’énergie, pour rendre notre pays un peu plus propre chaque année, pour notre bien être à tous.